fbpx

Beaucoup de gens mélangent l’accent et la prononciation. L’accent est une façon distinctive de prononcer une langue en fonction du pays d’où l’on vient (accent canadien ou belge par exemple), de la région (accent du sud ou de la Réunion) ou encore de la classe sociale.

On confond souvent accent et prononciation. Quand un français dit “ello” au lieu de “Hello” ou “chouze” au lieu de “choose” (/tchouz/) c’est un problème de prononciation mais pas d’accent.

L’accent

Vous avez honte de votre accent français quand vous parlez anglais ? Tant que vous arrivez à vous faire comprendre c’est que votre accent est suffisamment bon ! Tout le monde a un accent quelque soit la langue que l’on parle.

Sachez également que les Anglais trouvent l’accent français sexy. Selon une étude, le charme du «French accent» opère toujours auprès des étrangers. Comme pour nous avec l’italien.

L’anglais appartient au groupe des langues anglo-saxonnes. Son apprentissage est ainsi plus naturel pour un Allemand, un Néerlandais ou un Scandinave. Tout comme il est plus facile pour un français d’apprendre l’espagnol ou l’italien.

Notre bande passante (les différents sons qui composent notre langue) est différente de l’anglais, alors que les langues scandinaves (norvégien, suédois, danois) et les langues germaniques ont certains sons similaires à l’anglais. Il sera en effet plus simples pour eux de maîtriser la prononciation anglaise, mais avec un peu de pratique vous pourrez y arriver également !

D’après les travaux d’Alfred Tomatis,  l’oreille interne se développe en référence à la langue maternelle. Et il est plus difficile de capter des sons en dehors de la bande passante de sa langue.

Les sonorités du français et de l’anglais sont très éloignées, jugez plutôt :

 

Concrètement je fais quoi pour améliorer mon accent ?

Ne changez surtout pas votre accent ! Ou tout du moins pas au début… Si votre niveau est débutant ou intermédiaire, que votre accent français n’est pas trop prononcé et qu’il ne vous empêche pas d’être compris, n’en faites pas votre priorité.

 

La prononciation

L’anglais n’est pas phonétique, cela veut dire qu’on ne prononce pas toujours un mot de la même façon qu’il s’écrit. Il vous faudra apprendre le mot et sa prononciation car vous ne pourrez pas deviner comment il se prononce en le lisant.

Si vous apprenez le mot “flavour” qui veut dire “saveur” ou “parfum” et que vous achetez une glace, si on vous demande “what [flèïve] do you want?” vous n’allez pas reconnaître le mot que vous avez appris…

A l’inverse si vous louez une chambre air b n b à Londres et que vous demandez à vos hôtes “Could I take a [chower]?”. Ils ne comprendront pas que vous voulez prendre une douche. “Shower” se prononce [cha-ou-e]

Voici les mots les plus fréquemment mal prononcés par les Français (j’utilise ici une phonétique simplifiée entre […..] ) :

“Power” se dit [pa-ou-e]
“flower” se dit [fla-ou-e]
“Shower” se dit [cha-ou-e]
“Enough” se dit [inof]
“Flavour” se dit [fléïve]
“Banana” se dit [benana]
“Work” se dit [weeek]
“Talk” se dit [tauk]
“Walk” se dit [wauk]

Au collège et au lycée, nous avons tous beaucoup étudié la grammaire mais, selon moi, ce n’est pas la priorité absolue ! La bonne prononciation d’un mot est fondamentale si vous voulez être compris.

 

Concrètement je fais quoi pour améliorer ma prononciation ?

Pour connaître la bonne prononciation d’un mot, utilisez le dictionnaire en ligne wordreference ‘écrivez le mot en anglais, cliquez sur traduire puis appuyez sur “LISTEN”)  : https://www.wordreference.com/fr/

Si vous ne maitrisez pas l’alphabet phonétique, utilisez un alphabet qui vous parle pour vous rappelez comment se prononce un mot quand vous relirez vos notes.

Par exemple :

“to read” [riiiiiiid] = lire”.
“paper [pèï_pe] = papier”
“Comfortable” [comf-tèïbel] = comfortable

Pensez à associer les homophones (deux mots qui se prononcent pareille mais qui ont une orthographe différente). Les plus courants :

“flower “ (= fleur) et “flour” (=farine) => [fla-ou-e]
“To meet” (= rencontrer) et “meat” (=viande) => [miiiit]
“Two” (=deux), “too” (=aussi) => [tou]
“ID” (abréviation de “identity card” = carte d’identité), “idea” => [aïdi]
“would “ (=conditionnel de “will”) et “wood” (=forêt, bois) => [woud]

Vous pouvez aussi vous amuser à dire des “tongue twisters” (comme “les chaussettes de l’archiduchesse… “, ils sont appelés virelangue en français…) :

  • She sells seashells by the seashore
  • How can a clam cram in a clean cream can?
  • I saw Susie sitting in a shoeshine shop
  • How much wood would a woodchuck chuck if a woodchuck could chuck wood?
  • Peter Piper picked a peck of pickled peppers
    A peck of pickled peppers Peter Piper picked
    If Peter Piper picked a peck of pickled peppers
    Where’s the peck of pickled peppers Peter Piper picked?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *