Parler anglais couramment en 3 mois -Fluent in 3 months, Benny Lewis

Dans cet article je vais partager avec vous les pépites du livre du polyglot irlandais Benny Lewis ‘Fluent in 3 months’ qui pourrait se traduire par ‘parler couramment en 3 mois’.

Benny Lewis parle couramment 7 langues étrangères même si à l’âge de 20 ans il ne parlait ‘que’ anglais.

Vous pouvez également regarder la version vidéo de cet article sur YouTube !

Fluent in 3 months de Benny Lewis

1° Le pouvoir des croyances limitantes

Benny Lewis nous dit que les croyances limitantes peuvent avoir un gros impact sur votre apprentissage.

Prenez l’exemple d’un verre (c’est vous) qui aurait des trous (vos croyances limitantes), vous aurez beau y verser de l’eau (tout ce que vous apprenez en anglais) le verre ne se remplira pas et l’eau s’écoulera par les trous…

Si vous pensez que :

  • vous êtes mauvais
  • vous êtes trop vieux
  • vous avez une mauvaise mémoire
  • l’anglais c’est difficile
  • les français sont nuls en langue

Il y a de très fortes chances que vous ne progressiez pas…

2° Comment booster votre apprentissage ?

Si votre motivation est exclusivement extrinsèque (par exemple obtenir un meilleur poste, passer un test TOEIC, etc.) c’est à dire qu’elle ne vient pas d’une volonté de votre part, vous aurez bien plus de mal à progresser.

Si vous dites constamment « il faut que je me remette à l’anglais » et pas « j’ai envie de m’y remettre », vous n’aurez pas les mêmes résultats ou tout du monde cela prendra surement plus de temps.

Passionnez vous pour la langue, ayez le bon mental et appréciez le chemin sans attendre d’être complètement bilingue pour être content et fier de vous !

3° Top 6 des croyances limitantes qui vous empêchent de progresser en anglais

Vous vous dites certainement que vous avez un désavantage en apprenant l’anglais à l’âge adulte.

Benny Lewis ne parlait qu’une langue à l’âge de 20 et en a appris 7 depuis.

Le fait que les enfants aient plus de facilité ne veut pas dire qu’en tant qu’adulte nous ne puissions pas apprendre une langue nous aussi.

« Je n’ai pas le gêne des langues », c’est également quelque chose que Benny Lewis se répétait lui même lorsqu’il était plus jeune. Il n’existe pas de gêne des langues, mais il existe des techniques et méthodes plus efficaces que d’autres pour apprendre.

Même si certains sont plus doués que d’autres cela ne veut en aucun cas dire que les moins doués et organisés ne peuvent pas y arriver…

« Je n’ai pas le temps« . Nous sommes tous plus ou moins pressés mais vous avez forcement du temps pour aller faire un footing, regarder une série Netflix, aller chez le coiffeur, etc.

Benny Lewis nous dit qu’il faut trouver le temps et faire de l’apprentissage d’une langue votre priorité au moins pendant quelques temps.

La plupart des polyglots parlant jusqu’à 10 ou 20 langues ont pour la plupart un boulot à temps complet à côté !

 » Je suis trop vieux ». L’âge n’influence pas votre capacité à apprendre une langue étrangère. Vous devez mettre en place d’autres stratégies si vous avez l’impression que votre mémoire vous fait défaut.

Prenez l’exemple de Steve Kaufmann qui parle presque 20 ans et est en train d’apprendre l’arabe.

4° Quand parle t on vraiment couramment ?

Selon Benny Lewis, parler couramment une langue étrangère ‘to speak fluently’ correspond au niveau B2 (upper intermediate).

A ce niveau on fait toujours des fautes mais on peut écrire et parler avec une relative aisance et fluidité.

La différence entre le niveau B1 est B2 est surtout l’aisance, la rapidité à laquelle on parle et la confiance en soit.

Ne visez pas la perfection et parler comme un natif si vous n’en êtes qu’au stade débutant. Ayant de petits objectifs sans quoi vous risquez de vous démotiver.

Pour la plupart des langues et en moyenne pour la plupart des gens, Benny pense qu’il est possible d’atteindre le niveau A2 en 3 mois. Ce qui compte est d’être à 100% concentré lorsqu’on a une session d’apprentissage.

Pour Benny Lewis, le plus fun arrive à partir du niveau C1, avancé ! C’est là qu’on peut s’exprimer de façon très spontanée et fluide sur plus ou moins n’importe quel sujet de conversation !

Persévérez, ça en vaut vraiment le coup !

5° Comment resté motivé quand on apprend ?

Pour Benny, il est très important d’avoir une deadline précise, par exemple : 3 mois, 6 mois ou 12 mois.

Pour lui l’idéal est de choisir un mini objectif à atteindre dans cette durée. Choisir une mini mission comme ‘comprendre la série Friends sans sous titres d’ici 3 mois’ ou ‘pouvoir tenir 30 minutes de conversation en anglais avec mon collègue allemand’ vous aidera à apprendre efficacement et à tenir sur le long terme.


5° Attention au burn out

Lorsqu’on apprend une langue étrangère, le chemin peut être long et fastidieux encore plus si on ne voit pas de résultat.

Beaucoup vont abandonner avant d’avoir atteint le niveau ‘fluent’ parce qu’il vous faire un apprentissage intensif pendant quelques mois et finir en ‘burn out’.

Pour éviter cela, il propose de faire des breaks par exemple un jour par semaine sans apprentissage.

6° 20% de grammaire / 80% de vocabulaire

Comme beaucoup d’autres polyglots, Benny conseille de commencer votre apprentissage par du vocabulaire, retenir des phrases, des expressions plutôt que d’étudier la grammaire.

L’apprentissage de la grammaire sera plus intuitif et simple quand vous aurez atteint un niveau B1.

Apprendre trop de grammaire quand vous êtes débutant est complexe parce que vous n’avez rien de concret pour l’associer.

Je rajouterais ici que je vous conseille globalement de faire 80% du temps de l’apprentissage de vocabulaire et 20% de grammaire (parce que je sais que vous ne pourrez pas vous en empêcher 😉

7° Un problème d’attitude mais pas de latitude

C’est une des phrase qui m’a le plus marqué de ce livre !

Un problème d’attitude mais pas de latitude

Benny Lewis, fluent in 3 months

Beaucoup d’apprenants vont dire qu’il n’est pas possible de progresser si l’on ne voyage pas à l’étranger. Une nouvelle croyance limitante selon lui…

Benny Lewis dit que c’est plutôt un problème d’attitude plutôt que de lieux où vous vivez.

Vous pouvez apprendre tout autant voire plus en habitant en France ou dans un pays francophones qu’en étant expatrié.

Croyez moi je vois tous les jours des exapts qui après un an ou plus à l’étranger (à Londres, aux Etats Unis ou dans d’autres pays étrangers) qui n’ont pas le niveau qu’ils pensaient atteindre après si longtemps à vivre dans un pays anglophone.

Vivre à l’étranger peut aider dans une certaine mesure mais vous pouvez aussi vous créer de super conditions d’apprentissage de chez vous et progresser sans voyager.

8° Soyez actif dans votre apprentissage

Une autre citation que j’adore et qui en dit long sur l’apprentissage d’une langue étrangère

Teach me and I’ll forget

Show me and I may remember

Involve me and I’ll understand

Chinese proverb

En étant actif et impliqué dans votre apprentissage vous apprendrez bien mieux qu’en étant passif.

Un des meilleurs moyens pour être actif est de pratiquer !

Benny Lewis est un adapte du ‘speak from day one’! Parlez dés les premiers instants où vous apprenez l’anglais !

N’attendez pas d’être bilingue pour parler, c’est en pratiquant que vous allez assimiler ce que vous apprenez, vous progresserez en faisant des fautes !

Alors osez, lancez vous !

Benny Lewis s’efforce de parler des les premiers jours lorsqu’il apprend une nouvelle langue, même s’il parle un peu comme Tarzan. Pourvu qu’on le comprenne et que ça l’aide à progresser !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Pinterest

1 réflexion sur “Parler anglais couramment en 3 mois -Fluent in 3 months, Benny Lewis”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Léa English

Mes réseaux sociaux

Mon test de langue offert

Version pdf à télécharger

En téléchargeant mon programme, vous serez inscrits à ma Newsletter dont vous pourrez vous désinscrire à tout moment.