Réfléchir en anglais | 7 méthodes pour ne plus traduire mot à mot depuis le français

Vous avez du mal à vous exprimer en anglais ? Vous accumulez les fautes de grammaire et de conjugaison ? C’est peut-être parce que vous essayez de traduire mot à mot… On ne peut pas passer d’une langue à l’autre si facilement ! Si vous voulez mieux parler la langue de Shakespeare, commencez par ne plus traduire du français vers l’anglais dans votre tête. Comment penser en anglais directement ? Voilà 7 techniques géniales !

Pourquoi arrêter de penser en français avant de s’exprimer en anglais ? 3 raisons d’y parvenir

Halte à la traduction littérale ou mot à mot ! Apprendre à penser en anglais directement est le meilleur moyen d’améliorer son niveau, et surtout de progresser à l’oral. Nous allons voir dans cet article qu’il est tout à fait possible de ne pas passer par le français, et ce même en étant débutant.

Mais pourquoi vouloir penser en anglais ?

Penser dans sa langue maternelle, un réflexe naturel

Il est tout à fait normal et naturel de penser d’abord dans sa langue maternelle pour traduire une phrase dans une langue étrangère. Pourquoi ? Parce que c’est rassurant. Mais aussi parce que c’est ainsi que se fait l’apprentissage d’une nouvelle langue à l’école. Souvenez-vous de vos listes de vocabulaire ! Chaque nouveau mot était soigneusement assimilé à sa définition en français, n’est-ce pas ?

Lorsqu’on a pris l’habitude de traduire dans sa tête, eh bien… même en progressant, on a du mal à s’en détacher. Vous aussi, vous pensez d’abord en français avant de parler en anglais ? Alors cet article est fait pour vous ! Commençons par faire le point sur les bonnes raisons de réussir à penser en anglais directement.

1. Penser en anglais pour s’exprimer de manière fluide

Penser en français avant de traduire en anglais rend forcément votre réflexion beaucoup plus longue. Imaginer ses phrases d’abord dans sa langue maternelle revient à réfléchir deux fois ! Votre expression orale risque donc de manquer de fluidité.

Imaginez comme vous seriez plus à l’aise et plus rapide à l’oral si vous parveniez à penser directement dans la langue étrangère !

2. Arrêter la traduction mot à mot pour diminuer le risque de faire des fautes

Il est risqué de vouloir traduire mot à mot ou de chercher absolument une équivalence entre l’anglais et le français. Pourquoi ? Tout simplement parce que chaque langue répond à ses propres codes de grammaire et d’expression. Si l’on souhaite parler un anglais correct, on ne peut donc pas se contenter de traduire littéralement.

Prenons quelques exemples.

  • Exprimer son âge : en français on dit que l’on a 31 ans, alors qu’en anglais et en allemand par exemple, on dit que l’on est 31 ans. Ainsi, « J’ai 31 ans. » en français se traduit « I am 31 (years old). » en anglais, et surtout pas « I have 31 (years old). »
  • Dire « il faut que… » : si vous cherchez une traduction mot à mot, vous allez perdre beaucoup de temps. C’est bien normal : la traduction littérale n’existe pas ! En anglais, on dira plutôt « I must » ou bien « I have (got) to ».
  • Dire « depuis » : en anglais il n’existe pas UN mot pour traduire, mais bien deux équivalences en fonction du contexte. For pour exprimer la durée ( « j’apprends l’anglais depuis 10 ans. » →  « I have been learning English for 10 years. » ) et since pour exprimer un début ( « j’apprends l’anglais depuis 2011. » →  « I have been learning English since 2011. »)
  • Parler au passé : en français, on utilise parfois le passé composé (deux mots), alors qu’en anglais on utilisera le prétérit (un mot). Vous aurez du mal à traduire les temps d’une langue à l’autre, car ces derniers ne fonctionnent pas de la même façon. Les temps en anglais ne trouvent donc pas d’équivalence en français.

Vous commencez à réaliser comment penser en anglais peut vous aider à progresser ? Place à la 3e raison de réfléchir directement dans la langue étrangère.

3.   Éviter les maladresses de langage issues de la traduction littérale

Vous l’aurez compris : améliorer son expression orale implique de perdre le réflexe de vouloir traduire dans sa tête. Sinon, vous risquez de commettre quelques maladresses de langage… C’est en faisant des erreurs que l’on apprend, c’est sûr. Mais vos interlocuteurs anglophones risquent de vous regarder bizarrement si vous essayez de traduire littéralement des expressions typiquement françaises en anglais ! Un exemple concret ? Une élève m’a raconté un jour avoir dit à une amie anglophone « You can take my baskets to go outside. » Celle-ci voulait suggérer à son amie d’emprunter ses baskets. Sauf qu’en anglais, basket veut avant tout dire « corbeille » et non « chaussures ». Je vous laisse imaginer le malentendu !

Je ne parle même pas des expressions idiomatiques anglaises, souvent bien différentes de nos proverbes français. Ne perdez pas de temps à vouloir trouver des expressions équivalentes qui n’existeraient finalement pas.

Comment penser en anglais directement ? 7 conseils vraiment efficaces

Vous avez compris l’intérêt d’arrêter de traduire dans votre tête du français vers l’anglais ? Super ! Mais alors, comment y parvenir ? Il est temps de vous donner mes trucs et astuces pour réfléchir directement en anglais.

Vous êtes débutant ? Vous pouvez d’ores et déjà éviter la traduction mot à mot ! Certes, cela peut sembler difficile au départ… Mais je vous assure que c’est possible, quel que soit votre niveau ! Croyez-en mon expérience personnelle avec l’apprentissage du chinois. O:-)

Comment penser en anglais ? C’est parti pour mes 7 conseils !

1. Partir en immersion dans un pays anglophone pour adopter le réflexe de parler anglais

L’immersion est sans doute la méthode la plus efficace pour vous habituer à penser en anglais. Êtes-vous déjà parti plusieurs semaines en Angleterre ? Si vous avez déjà vécu l’une de ces expériences interculturelles, vous vous serez probablement rendu compte que vous étiez déjà bien plus à l’aise pour vous exprimer au bout de quelques jours sur place. De retour en France, on garde souvent l’automatisme de s’exprimer en anglais.

Voyages touristiques, volontariats, Erasmus, séjours linguistiques ou au pair, jumelages… Les occasions de partir en immersion à l’étranger sont désormais nombreuses !

« Ok Léa, mais on n’a pas tous le temps ou le budget de partir plusieurs semaines en Angleterre », me direz-vous. Certes, et cela est d’autant plus vrai en ce moment avec la crise sanitaire ! Heureusement, il existe d’autres alternatives pour travailler votre anglais un petit peu tous les jours, sans bouger de chez soi…

2. Pratiquer l’anglais avec Cambly pour s’exprimer directement dans une langue étrangère

Vous ne pouvez pas vous rendre dans un pays anglophone ? Alors faites venir l’anglais à vous avec Cambly ! Cette application met en relation des élèves avec des professeurs anglophones natifs de différents pays. Vous pourrez échanger en direct et tout au long de l’année avec le tuteur qui vous sera attribué ou que vous aurez choisi.

En discutant régulièrement avec des étrangers, vous pouvez presque imiter l’immersion d’un voyage. Le principal est de pratiquer chaque jour, pour vous habituer à réfléchir en anglais.

3. Lire, écouter et s’exprimer en anglais régulièrement

Toujours dans le but de se plonger dans la langue anglaise, je vous recommande de consommer du contenu étranger.

  • Podcasts, films, séries et audios vous habitueront à entendre de l’anglais. Petit à petit, votre cerveau enregistrera des phrases et expressions étrangères… Bientôt, il vous les ressortira directement : vous n’aurez plus besoin de réfléchir en anglais !
  • Livres et articles vous aideront à assimiler calmement les mots de vocabulaire et constructions de phrases.
  • Des applications utiles, comme Duolinguo par exemple, vous permettront d’apprendre du vocabulaire et d’élargir vos connaissances en anglais.
  • Et si en plus vous êtes inscrit sur Cambly, le fait d’échanger régulièrement avec votre professeur vous aidera à assimiler toutes ces informations et à progresser encore plus vite ! Combiner ces différents conseils est le meilleur moyen d’apprendre à penser en anglais.

4. Utiliser des dictionnaires unilingues pour comprendre le vocabulaire sans passer par le français

Lorsqu’on apprend du nouveau vocabulaire, on a tendance à l’associer à sa traduction en français. Comment penser en anglais quand nos cours nous ramènent constamment à notre langue maternelle ? Vous l’aurez compris, ce n’est pas l’idéal !

Se procurer un dictionnaire unilingue

Simplifiez-vous la tâche avec un dictionnaire unilingue. Au lieu de vous donner une traduction littérale, d’une langue à l’autre, ce dernier vous donnera des mots en anglais et leur définition… En anglais.

Vous trouverez des dictionnaires unilingues en format papier, mais aussi en ligne comme le dictionnaire Cambridge.

Noter ses leçons d’anglais sans traduire en français

De même, si vous entretenez un cahier de vocabulaire, je vous invite fortement à associer chaque nouveau mot à un synonyme en anglais plutôt qu’à sa traduction en français. Utilisez des mots simples et compréhensibles, mais évitez à tout prix votre langue maternelle.

Exemples : 

  • tiny = very small ;
  • huge = very big.

Pour apprendre du vocabulaire, vous pouvez également rassembler des mots du même champ lexical.

Exemples :

  • happy = glad = thrilled ;
  • nice = friendly = kind.

Autre méthode ? Vous pouvez aussi associer un mot et son contraire.

Exemples :

  • optimistic / pessimistic ;
  • homebody / outdoorsy.

5. Penser à des phrases très courtes pour s’habituer à réfléchir en anglais

Dans un premier temps, je vous conseille de penser aussi souvent que possible à des phrases très courtes ou simples en anglais. Il s’agit de toutes ces phrases que vous connaissez déjà par cœur ! Par exemple, vous n’avez probablement déjà plus besoin de penser en français avant de vous présenter : « Hello, my name is Léa. I am 31 years old. »

Il y a des phrases comme ça que vous allez répéter tellement de fois, que vous allez les automatiser. Vous n’aurez donc plus besoin de les penser en français d’abord. C’est probablement déjà le cas avec plein d’expressions. Autre exemple : il y a fort à parier que si l’on vous dit « thank you » vous saurez répondre « you’re welcome » sans avoir à réfléchir.

Trouvez un maximum de phrases de ce type. Cela vous rassurera sur le fait que c’est possible de penser directement en anglais !

6. Verbaliser en anglais ce que l’on fait et ressent sans traduire mot à mot

Vous pouvez aussi commencer à verbaliser dans votre tête tout ce que vous ressentez ! Vous êtes fatigué(e) ? Plutôt que de penser « je suis fatigué(e) », ou bien « j’ai beaucoup de travail », ou encore « il se fait tard » pour traduire ensuite, pensez directement « I am tired », « I have a lot of work », « It’s getting late ».

Si vous prenez cette habitude de penser en anglais pour de courtes phrases, vous verrez que, petit à petit, vous arriverez à en faire de même avec des phrases plus longues. Ainsi, vous vous exprimerez également de façon plus fluide et spontanée, parce que les bons mots vous viendront plus rapidement.

7. Prendre l’habitude de nommer des objets du quotidien pour réussir à penser en anglais

Au cours de votre apprentissage de l’anglais, prenez l’habitude de nommer les éléments qui vous entourent.

On entend souvent ce conseil. Je ne suis pas certaine de l’efficacité de cette méthode… Cela dit, à force de vous demander au quotidien comment on dit tel ou tel objet en anglais, vous allez forcément apprendre du nouveau vocabulaire. Alors après tout… Why not ? Surtout, vous associerez directement l’objet à sa traduction anglaise, sans passer par le français.

Je serais curieuse d’avoir votre avis sur cette méthode si vous l’avez déjà testée ! N’hésitez pas à laisser un commentaire à la fin de cet article. 🙂

Comment réfléchir en anglais quand on est débutant ? 2 astuces bonus !

Vous êtes débutant en anglais ? Penser d’abord en français est une habitude ancrée en vous ? J’ai deux techniques pour vous aider. Si celles-ci peuvent sembler aller à l’encontre de mes conseils jusqu’ici, elles vous aideront si vous coincez encore sur beaucoup de mots.

Comment penser en anglais quand on est débutant ? En réalité, à ce stade, il est parfois préférable de continuer à réfléchir en français, mais différemment. Pourquoi je vous dis cela ? Parce que je sais bien qu’il n’y a rien de plus frustrant que de buter sur tous les mots lorsqu’on est débutant et que l’on traduit encore dans sa tête. Communiquer peut alors devenir mission impossible ! Voici donc deux conseils pour éviter les blocages et améliorer son anglais lorsqu’on est débutant.

1. Chercher des synonymes en français lorsqu’on ne trouve pas un mot en particulier

Récemment, l’une de mes élèves bloquait sur le mot « profession » et ne parvenait pas à le traduire en anglais. Je lui ai donc suggéré de penser à des synonymes en français : boulot, travail, métier… Elle s’est alors rendu compte qu’elle connaissait bel et bien des équivalents anglais pour traduire le mot qu’elle ne connaissait pas : job, work. Ces mots faisaient finalement tout aussi bien l’affaire pour exprimer son idée !

Si vous ne trouvez pas un mot en anglais, cherchez un mot plus simple en français, à traduire ensuite. Vous verrez :  vous connaissez probablement plus de mots étrangers qu’il n’y paraît !

2. Faire des phrases plus courtes et plus simples en français dans sa tête avant de traduire

Pour vous aider à vous exprimer plus facilement à l’oral, vous pouvez aussi simplifier au maximum vos pensées en français. Si par exemple vous pensez : « il est primordial que j’arrête de traduire dans ma tête », dites-vous plutôt : « je pense en français, je dois arrêter. » Avouez que la deuxième option sera bien plus facile à traduire, non ? 😉

Dans un premier temps, ce sera plus simple de prendre l’habitude de trouver des synonymes ou de raccourcir et simplifier vos phrases en français pour pouvoir plus facilement les traduire en anglais ensuite. Dans un deuxième temps, réussir à penser en anglais ne vous paraîtra plus aussi compliqué, car vous aurez gagné en confiance ! Vous vous permettrez plus facilement de réfléchir à des phrases basiques, directement dans une langue étrangère… Faites simple ! 

Vous savez maintenant comment penser en anglais, sans passer par le français ! Choisissez les conseils qui vous correspondent le mieux dans cette liste… Et pratiquez. Bientôt, vous réussirez à réfléchir en anglais directement. Finie la traduction mot à mot ! Maintenant que vous avez les clés pour parler de manière fluide, découvrez comment améliorer votre expression orale en anglais.

Moi, c’est Léa, English coach et passionnée depuis toujours par la langue de Shakespeare ! Ma vocation ? Vous aider à progresser en anglais grâce aux réseaux sociaux et à des formations en ligne. Retrouvez tous mes trucs et astuces pour améliorer votre anglais écrit et parlé sur Facebook ou Instagram.

Envie de faire des progrès en anglais ? Téléchargez votre programme détaillé semaine par semaine pour vous remettre à l’anglais en un mois !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Léa English

Mes réseaux sociaux

Mon test de langue offert

Version pdf à télécharger

En téléchargeant mon programme, vous serez inscrits à ma Newsletter dont vous pourrez vous désinscrire à tout moment.