Retrouver l’envie de progresser en anglais | 7 étapes pour reprendre son apprentissage avec plaisir !

Vous essayez d’apprendre l’anglais, mais vous ne progressez plus ? Vous êtes désespéré et perdrez progressivement l’envie de réviser ? Ce n’est pas une fatalité ! Je suis passée par là, avec la langue de Shakespeare ou d’autres langues. Je vous dévoile mes astuces pour retrouver la motivation d’apprendre l’anglais, avec fun !

Une démotivation bloquante dans l’apprentissage de l’anglais… Mais pas une fatalité !

“Je suis nul(le) en anglais.”
“ J’ai appris cette langue pendant 10 ans, mais je ne la parle pas vraiment.”
“ J’ai fait de l’anglais au lycée, mais je ne me souviens de presque rien.”
“J’essaie d’apprendre la langue de Shakespeare, mais c’est difficile !”

Vous vous reconnaissez dans ces phrases ? Vous avez l’impression d’avoir tout essayé pour apprendre l’anglais, mais vous ne progressez pas ? Avec ces convictions, normal de perdre la motivation !

Si vous vous sentez coincé, vous êtes certainement dans un des cas suivants.

  • Vous avez appris l’anglais (ou une autre langue étrangère) il y a plusieurs années et voudriez vous y remettre, sans savoir par où commencer.
  • Vous apprenez l’anglais laborieusement depuis quelque temps, mais vous avez l’impression de ne rien retenir ou d’avoir fait le tour sans avoir vraiment progressé.
  • Vous avez appris les bases d’une langue, mais pouvez à peine parler. Cela vous désespère et vous décourage.
  • Vous trouvez les langues étrangères trop dures, les étrangers parlent trop vite. Vous n’êtes décidément pas doué pour les langues…

Dans tous les cas, votre motivation a dû en prendre un coup et il est temps d’agir !

Car oui, je vous rassure : on peut agir ! Dans cet article, je vais vous dévoiler 7 étapes pour retrouver l’envie de progresser en anglais.

1. Changez d’état d’esprit pour enfin progresser en anglais

La première étape pour vous recommencer à progresser en anglais consiste à changer totalement d’état d’esprit. Si vous êtes comme moi, chaque fois qu’on vous demande “tu parles anglais ?” vous répondez “j’ai appris l’anglais 10 ans à l’école, mais je ne le parle pas vraiment”.

Une anecdote pour vous démontrer l’importance des croyances positives dans l’apprentissage d’une langue

Chaque fois que l’on m’a posé la question “est-ce que tu parles allemand ?”, j’ai invariablement répondu “Un petit peu, mais l’allemand est une langue difficile.” En me répétant que l’allemand est une langue dure, je me persuade que je n’y arriverai pas.

Je me coince moi-même en me créant mes propres croyances : l’allemand, c’est trop dur et je suis nulle.

J’ai appris l’allemand pendant 2 ans à la fac, puis pendant quelques années toute seule. Le résultat pour l’instant est bien faible… Je réalise que le fait de m’auto-saboter (en me persuadant que l’allemand est trop dur) a beaucoup à jouer dans ma progression lente et laborieuse…

J’ai récemment entrepris d’apprendre le chinois. Après quelques semaines, j’ai fait plus de progrès qu’en 5 ans d’apprentissage de l’allemand. Preuve que… Si vous croyez que quelque chose et dur ou que vous êtes mauvais, vous allez finir par y croire et le devenir.

Pour le chinois, j’ai pris bien soin de ne pas avoir d’a priori et j’ai simplement essayé de m’amuser en apprenant. Chaque mot retenu était une petite victoire. J’ai procédé un caractère après l’autre.

À vous de changer d’état d’esprit face à l’anglais !

Arrêtez de vous décourager vous-même ! La grande majorité des habitants de cette planète sont bilingues. Vous avez appris votre langue maternelle sans effort… C’est donc possible, même pour vous, de maîtriser une langue étrangère. Cessez de vous mettre des bâtons dans les roues. Croyez en vous !

Chaque fois que vous vous surprenez à dire “de toute façon, les Français sont mauvais en anglais”; “j’ai un mauvais accent” ; “je ne connais que les bases” ou “je suis nul(le) en anglais”… Arrêtez-vous et changez votre discours !

Dites plutôt : “je suis en train d’apprendre” ; “je ne maîtrise pas encore l’anglais, mais j’y travaille” ; “la grammaire me pose parfois problème, mais je persévère”.

L’air de rien, ce changement d’état d’esprit va vous redonner la motivation de réviser l’anglais !

2. Changez de matériel d’apprentissage de l’anglais pour prendre du plaisir en révisant

Identifier un matériel de révision inadapté

Deuxième étape : changer de matériel.

Si vous êtes coincé, si votre niveau stagne… Cela peut venir du contenu que vous utilisez ou que vous voudriez utiliser.

“If you always do what you’ve always done, you’ll always get what you always got” (= si vous faites toujours ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez ce que vous avez toujours obtenu)

Si vous ne progressez plus, c’est peut-être que vous avez fait le tour du matériel que vous utilisez, ou qu’il ne vous convient plus. Vous utilisez une méthode papier comme la méthode Assimil, vous suivez des vidéos sur YouTube ou vous lisez des articles en anglais ? Malgré tout ça, vous ne progressez plus en anglais ? C’est peut être que ce n’est pas ou plus adapté à vous, votre niveau ou votre motivation actuelle !

Dans ce cas, changez de méthode !

Trouver de nouveaux outils pour apprendre l’anglais avec envie

Il est grand temps de trouver une nouvelle méthode pour progresser en anglais ! Formation en ligne, voyage à l’étranger, partenaire linguistique (utilisez le code promo lea-33 !), bandes dessinées, films et séries en anglais, podcasts faciles à comprendre, application de révision… Il existe une multitude de possibilités.

Choisissez du contenu interactif, ludique et attractif. Une méthode qui vous motive à apprendre l’anglais, qui vous donne envie de réviser encore et encore.

Si vous ne sautez pas sur votre livre de grammaire en rentrant le soir, c’est que ce n’est pas la bonne méthode d’apprentissage pour vous… Progresser en anglais doit être fun !

3. Adopter la politique des petits pas et maintenir la motivation pour apprendre l’anglais

La troisième étape consiste à apprendre un mot après l’autre. Ne soyez pas trop gourmand, ne cherchez pas à être bilingue en quelques mois. Prenez le temps d’apprécier le processus sans penser au résultat. Si votre but est d’être fluent en anglais, mais que votre niveau est à peine débutant, vous allez vite vous décourager devant l’ampleur de la tâche.

Soyez réaliste sur votre progression vous aidera à démarrer. Ne cherchez pas l’excellence rapidement, mais prenez plaisir à apprendre tous les jours. Célébrez chaque progrès, chaque mot appris comme un accomplissement en soi. Petit à petit, vous recommencerez à apprendre l’anglais avec envie et plaisir – et non avec culpabilité et stress.

4. Offrez-vous des récompenses pour célébrer vos progrès en anglais

Comment célébrer vos progrès ? Offrez-vous des récompenses ! Vous avez bien travaillé, alors vous méritez de vous faire plaisir une fois de temps en temps.

  • Ces trophées peuvent même vous permettre de continuer à progresser. Félicitez-vous avec un roman en anglais, allez au cinéma voir un film en VOSTR, regardez une série sur Netflix avec sous-titres en français plutôt qu’anglais, prévoyez un voyage à Londres pour vos prochaines vacances, etc.
  • Les récompenses peuvent aussi n’avoir aucun rapport avec les langues : buvez une bonne bière, sortez avec des amis, offrez-vous un bon bain ou zappez votre session d’anglais quotidienne (une fois de temps en temps seulement !). Vous le méritez, vous avez bien travaillé.

5. Trouvez un but qui vous motive à apprendre l’anglais

Cette 5e étape est très importante (voire essentielle !). Vous apprenez l’anglais, c’est bien.

Mais pourquoi ? Quel est votre but ?

Être motivé ne suffit pas, car ce sentiment s’atténue avec le temps. Ayez un objectif à court ou moyen terme pour vous aider à tenir sur la durée. Ce but doit être précis et enthousiasmant : partir en voyage, comprendre une série, discuter avec un ami anglophone dans sa langue maternelle, etc.

Fixez un objectif suffisamment important pour vous donner l’envie de progresser en anglais, mais pas décourageant. Ne vous mettez pas la pression. Les résolutions drastiques du type “je vais faire 1h d’anglais tous les jours pendant 6 mois” fonctionnent rarement… Tout le monde sait que pour tenir régime sur le long terme, il faut éviter de se priver de tout. Il en va de même pour apprendre une langue : si vos exigences sont trop élevées, vous tiendrez difficilement.

Fixez donc un objectif et un plan d’action réalistes.

6. Fixer des paliers de progression pour renouveler la motivation à apprendre l’anglais

Vous avez trouvé votre objectif ? Fixez-vous des paliers intermédiaires. Ces étapes doivent vous permettre de valider votre progression, et vous motiver à tenir sur le long terme. À chaque milestone, prenez le temps de vous récompenser et vous féliciter. Vous verrez, c’est très efficace pour renouveler régulièrement l’envie de réviser l’anglais !

Ces paliers peuvent être tout petits, si vous avez besoin de gratifications régulières.

Quelques exemples :

  • Dans un mois, je veux être capable de tenir une conversation sur Skype avec un prof.
  • Je regarde une série. A la fin de la saison 2, je passe aux sous-titres en anglais.
  • Dans une semaine, je prévois d’aller voir un film en VOSTR au cinéma.
  • Dans 6 mois, je planifie un voyage à Londres pour tester mon niveau.

7. Vérifiez votre envie sincère d’apprendre l’anglais

Et si vous n’aviez tout simplement pas vraiment envie d’apprendre l’anglais ?

Si vous dites toujours que vous n’avez pas le temps, que vous êtes mauvais, que c’est dur, etc. C’est peut-être tout simplement que l’apprentissage n’est pas votre priorité pour l’instant. Sans objectif enthousiasmant, vous n’avez sûrement ni l’envie ni le temps de réviser une langue étrangère.

Plutôt que d’essayer quand même et de vous dégouter, sachez patienter… L’envie reviendra peut-être quand vous trouverez une vraie motivation : une super opportunité de stage, de formation ou d’emploi en anglais ; une proposition de voyage, etc. Peut-être que vous partirez bientôt en vacances à l’étranger et que l’envie reviendra, car vous aurez compris la nécessité de parler anglais.

Dans tous les cas, ne vous forcez pas. Si apprendre l’anglais est trop contraignant ou difficile, c’est peut être que vous n’avez pas le temps (ou pas envie de consacrer du temps à cela pour l’instant) ou que ce n’est pas votre priorité pour l’instant.

Cherchez un but, testez plusieurs méthodes pour trouver celle qui vous correspond, célébrez vos progrès… Mais ne vous obstinez pas si ce n’est pas le bon moment pour vous !

Retrouver la motivation pour apprendre l’anglais : en résumé

Si je pouvais résumer en quelques mots mes conseils, je vous dirais :

  • avancez sans complexe (cessez de vous répéter que vous êtes mauvais et que l’anglais c’est dur) ;
  • croyez en vous et en vos capacités ;
  • trouvez du contenu qui vous motive et vous donne envie d’apprendre ;
  • offrez des récompenses de temps en temps ;
  • fixez-vous des objectifs concrets pour valider votre progression ;
  • mais surtout, ne forcez pas ! Si au fond de vous, vous n’avez aucune envie d’apprendre l’anglais, c’est peut-être qu’il est encore trop tôt pour vous y remettre. So what…? 😉

Soyez curieux dans votre apprentissage de l’anglais. Ne vous fixez aucune limite, car vous pourriez être surpris de votre progression.

Alors, où en êtes-vous de votre apprentissage ? Quels sont les freins qui vous empêchent de progresser selon vous ? Quelles sont vos sources de motivation pour apprendre l’anglais, ce qui vous fait envie avant vos séances de révision ? J’ai hâte de lire vos commentaires ! Vous êtes prêt à passer à l’action ? Découvrez ma méthode pour se remettre à l’anglais !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Léa English

Mes réseaux sociaux

Mon test de langue offert

Version pdf à télécharger

En téléchargeant mon programme, vous serez inscrits à ma Newsletter dont vous pourrez vous désinscrire à tout moment.