Mon avis mitigé sur la méthode assimil et quelles méthodes marchent vraiment

Qui ne connait pas les guides Assimil ? Si vous cherchez à progresser en anglais, vous hésitez certainement à utiliser ce célèbre programme d’apprentissage des langues. Après avoir testé la méthode Assimil Anglais, mon avis est pourtant mitigé. Avantages, inconvénients, conseils pour progresser rapidement… Je vous en dis plus dans cet article !

Le guide de la méthode Assimil Anglais

Les promesses de la méthode Assimil pour apprendre l’anglais

Les arguments du guide de conversation Assimil

La célèbre collection Assimil vous promet un guide de conversation pratique et facile d’utilisation. Rapides à prendre en main, ces livrets sont parfaits pour les futurs voyageurs en quête de conversations.

Au programme :

  • une initiation à l’anglais à travers 21 leçons ;
  • une sélection de phrases et mots anglais indispensables ;
  • des conseils de prononciation.

C’est vendeur !

Les caractéristiques de la collection Sans Peine 

Dans sa collection Sans Peine, Assimil fait une promesse encore plus ambitieuse : permettre à un débutant d’apprendre 2 000 mots de vocabulaire, ainsi que la grammaire de base et la conversation courante. Le guide anglais doit permettre à un nouvel apprenant d’atteindre le niveau B2 du CECRL en seulement quelques mois.

Pour permettre cet exploit, Assimil regroupe dans sa méthode :

  • des dialogues issus de situations courantes ;
  • un enseignement de la grammaire progressif et intuitif ;
  • un programme de révision pour ancrer l’apprentissage de l’anglais ;
  • un contenu destiné à apprendre avec plaisir.

L’apprenant est invité à suivre une leçon par jour.

Alors, un peu trop ambitieuse la méthode Assimil Anglais ? À mon avis, oui !

J’ai moi-même testé ce célèbre programme pour plusieurs langues (allemand, norvégien, catalan et anglais, évidemment) et différents supports (cahier d’exercices, guide de conversation et la collection Sans Peine). C’est donc en connaissance de cause que je vous donne mon témoignage sur cette méthode d’apprentissage des langues !

Les avantages de la méthode Assimil Anglais

Un petit format idéal pour débuter en anglais

Le guide de conversation et la collection Sans Peine sont très pratiques grâce à leur petit format. Le guide de conversation est également bon marché (5,50 €) : parfait pour les petits budgets !

Cet ouvrage est selon moi largement suffisant pour quelqu’un qui ne connaît vraiment pas la langue de Shakespeare, ou qui est faux débutant. Il offre un premier contact avec la langue ou permet de revoir les bases en anglais.

Un apprentissage intuitif des règles de grammaire anglophone

Même si une partie du guide de conversation est sous forme de liste de mots plus ou moins intéressants (maladie, problème mécanique, chiffres), cela vous permettra de vous familiariser avec les règles de grammaire simples et les tournures de phrase spécifique à la langue.

La grammaire est apprise de manière intuitive, à travers des exemples de la vie courante. Cela évite de surmener l’apprenant d’informations ! Sur ce point, mon avis sur la méthode Assimil Anglais est très positif.

De courtes leçons pour un apprentissage sur le long terme

Pour la collection Sans Peine, chaque leçon correspond à un dialogue relativement court. Le vocabulaire et les points de grammaire y sont expliqués.

La concision de chaque séance aide à persévérer sur le long terme, sans tomber dans le piège de trop en faire au début. Peu mais souvent : l’une des clefs du succès !

Un guide de prononciation simplifié

Sous les dialogues, vous pourrez lire les mots écrits dans un alphabet phonétique simplifié. C’est intéressant pour les personnes (nombreuses, et c’est normal !) ne maîtrisant pas l’alphabet phonétique. Cela vous permettra d’avoir un aperçu de la prononciation de chaque mot. Il manquera cependant l’accentuation (quelle syllabe du mot et quel mot de la phrase sont accentués).

Les désavantages de la méthode Assimil

Un manque de lien entre les différentes leçons : difficile de persévérer

Une des raisons pour lesquelles mon avis sur Assimil Anglais est mitigé est le manque de logique entre les différentes leçons. Les dialogues de la collection Sans Peine ne se suivent pas ! Cela rend le suivi plus compliqué et moins motivant.

Personnellement je n’ai jamais dépassé le 50e cours de mes deux livres Sans Peine… C‘est-à-dire la moitié du guide. Il manque vraiment un lien entre les leçons pour nous aider à poursuivre.

Des listes de mots de vocabulaire impossibles à retenir

Dans les guides de conversation, il y a des listes de mots. Pour moi, ce n’est pas la meilleure façon de retenir du vocabulaire anglais, au contraire. On se contente généralement de lire sans mémoriser. C’est normal ! Il est très difficile (et inutile !) de se souvenir des mots par cœur, hors contexte.

Si vous n’êtes pas chez le médecin à Londres, où il vous faudra absolument savoir comment décrire votre douleur, vous ne retiendrez certainement jamais « I have a headache » (= j’ai mal à la tête) ou « my back hurts » (= j’ai mal au dos).

Le problème des listes, ou même des dialogues, est que cela n’est pas toujours intéressant et pertinent pour votre situation. Si vous n’en voyez pas l’intérêt, si vous savez que vous n’utiliserez pas ces mots ou phrases prochainement, vous aurez toutes les peines du monde à les retenir.

Pas de format audio pour apprendre la prononciation anglaise

Un autre désavantage majeur de la méthode Assimil : il n’y a pas (toujours) le son ! Vous devez payer un supplément pour souscrire aux audios, pourtant indispensables pour apprendre une langue étrangère.

Même en payant les enregistrements de son, il est difficile de les associer au format écrit. Pas évident d’avoir un livre sous le coude et son ordinateur ou téléphone à portée de main.

Pourtant, la prononciation, l’intonation et l’accentuation des mots anglais sont fondamentales si vous voulez être compris.

De mauvais réflexes acquis à cause des traductions français-anglais

Les exercices de fin de leçon de la collection Sans Peine sont intéressants, mais ils utilisent la traduction d’une langue à l’autre… Un processus non recommandé pour apprendre une langue. L’idéal est de ne pas passer par sa langue maternelle ! Dans la méthode Assimil Anglais, à mon avis, on prend la mauvaise habitude de penser en français pour traduire ensuite en anglais. Ou inversement : vouloir traduire mot à mot les paroles d’un anglophone. Or, passer d’une langue à l’autre en mot à mot est impossible et décourageant !

N’hésitez pas à consulter également mon avis complet sur le cahier d’exercices Assimil.

Assimil Anglais : mon avis en résumé

La méthode papier Assimil ne suffit pas à progresser 

Pour faire simple, je pense que c’est la meilleure méthode papier que j’ai testée. L’apprentissage intuitif de la grammaire est un vrai plus ! Les leçons courtes permettent de mettre en place une routine quotidienne de révision de l’anglais, ce que je recommande fortement.

Cependant, je pense vraiment que l’apprentissage d’une langue étrangère doit être vivant, donc oral ! La compréhension et l’expression orales sont fondamentales. Les méthodes papiers, Assimil y compris, sont donc vite limitées.

Des promesses bien trop ambitieuses pour la méthode Assimil Anglais

Si vous êtes faux débutant ou débutant, je pense que la méthode Assimil Anglais peut être un premier aperçu intéressant. Pour s’initier à la langue de Shakespeare, le guide de conversation est largement suffisant.

Ceci dit, ne vous attendez pas à avoir un niveau B2 en utilisant seulement cette méthode et sans parler… 

Pour les niveaux intermédiaires, cette méthode seule est trop juste. Pour vraiment progresser en anglais, il vous faudra compléter avec des vidéos, audios, conversations orales, films, séries, etc. D’autres supports que les méthodes papier seront alors indispensables !

Difficile de persévérer avec la méthode Assimil, à mon avis

J’ai testé la méthode Assimil pour 3 langues (norvégien, allemand et catalan) sans jamais arriver au bout de chaque livre. Je compte donner une nouvelle chance à ce programme en m’engageant à utiliser chaque ouvrage entièrement. Le manque de fil rouge entre les leçons reste un obstacle.

Quelle que soit la méthode choisie, il ne suffit pas d’acheter un livre pour progresser… Il faut l’utiliser régulièrement !

Mon avis sur la méthode Assimil Anglais est peut-être aussi mitigé parce que je n’ai pas réussi à m’investir pleinement. Je vais donc reprendre chaque livre un par un pour compléter mon témoignage sur ce programme.

Des astuces pour vraiment progresser en anglais avec la méthode Assimil ?

Concernant la méthode Assimil Anglais, mon avis est mitigé. Comme tous les programmes d’apprentissage des langues, ces célèbres livres ont leurs limites. Cependant, en les utilisant au mieux et en les complétant avec d’autres supports, vous en tirerez forcément des bénéfices.

Voilà justement quelques astuces pour réussir au mieux l’apprentissage des langues avec Assimil.

Construire ses propres phrases après chaque leçon

Après chaque leçon, je formule mes propres phrases avec les termes appris. Cela me force à pratiquer : il est indispensable d’utiliser les nouveaux mots, sinon, vous ne les retiendrez rien ! Vous pouvez reformuler dans votre tête, à voix haute ou par écrit.

Consommer du contenu audio ou vidéo pour apprendre la prononciation de l’anglais

Pour l’allemand comme pour le catalan, je regarde des séries et dessins animés étrangers pour compléter la méthode Assimil. Cela permet de travailler et valider la prononciation, mais également de revoir les mots appris dans un autre contexte. Sur ce point, utiliser la méthode Assimil en amont est intéressant : on reconnaît ainsi des termes issus des leçons.

Vous voulez utiliser des ressources gratuites pour apprendre la langue de Shakespeare ? Je vous donne les meilleurs sites, applications, chaînes YouTube et comptes Instagram pour progresser en anglais.

Écrire les mots à retenir et les mémoriser progressivement

Une autre astuce qui vous aidera grandement est d’écrire le vocabulaire dans un carnet, si possible au sein d’une phrase. Notez uniquement les mots pertinents pour vous. Oubliez le superflu ! Le fait de faire une action (=écrire) facilite la mémorisation.

Le soir, relisez le vocabulaire pour mieux le retenir. Révisez également en répétant dans votre tête quelques mots, phrases ou expressions. Vous vous en souviendrez mieux, car le cerveau les mémorisera pendant la nuit.

Mon avis sur Assimil Anglais vous a aidé ? Alors vous aimerez aussi…

Vous connaissez maintenant les avantages et inconvénients de la méthode Assimil Anglais ! Mon avis est mitigé : c’est un bon outil papier pour apprendre la grammaire anglophone de manière intuitive et découvrir de nouveaux mots. Cependant, ce programme n’est pas suffisant : complétez-le avec des contenus audios et vos propres phrases. L’avez-vous testé ? Dites-moi tout en commentaire !

Pour aller plus loin, consultez ce guide : tout ce que vous devez savoir sur l’anglais (et qu’on ne vous a pas appris à l’école. Vous y apprendrez une multitude d’astuces et d’informations pour vous aider à apprendre l’anglais, avec ou sans Assimil !

Réseaux sociaux lea_english

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Pinterest

9 réflexions sur “Mon avis mitigé sur la méthode assimil et quelles méthodes marchent vraiment”

  1. Bonjour,
    Je rejoins en grande partie les remarques décrites ici.
    Je tente l’apprentissage du Catalan depuis 3 ans, mais ne passe que 2 semaines dans le pays.
    J’utilise l’Assimil sans peine, mais ne retient finalement que très peu. Je pense que ce soit être un apprentissage journalier mais difficile de se passer d’un support auditif qui ma parait essentiel.
    Je persiste…

  2. Bonjour,
    Merci pour votre commentaire. En effet la méthode Assimil, comme toutes les méthodes d’ailleurs, à des bons et des mauvais côtés. Pour l’instant, c’est la meilleure méthode papier que j’ai trouvé même si j’ai vu récemment que Larousse proposait une alternative intéressante.

    Pour l’apprentissage du catalan je vous recommande vivement de regarder ces deux séries :
    Jet lag :
    https://www.ecosia.org/videos?q=jet+lag+serie
    Polseres vermelles :
    https://www.youtube.com/watch?v=EKIU40BmKgY

    Même si vous ne comprenez pas tout au début, il est très intéressant de regarder/écouter du contenu dans la langue que vous apprenez en particulier pour vous familiariser avec les sons de cette langue. C’est d’autant plus facile avec le catalan qui est une langue relativement proche du français.

    Pour la musique, vous pouvez essayer ce groupe très connu en Catalogne :
    https://www.youtube.com/watch?v=Z5LVw2abUlw&list=PLQiM0BA9H_9J-ct4-LrzzEmP1aZg1X_6i

    J’aime particulièrement cette chanson (vull estar amb tu) :
    https://www.youtube.com/watch?v=y0bx_PVZA8Y&index=20&list=PLQiM0BA9H_9J-ct4-LrzzEmP1aZg1X_6i

    En écoutant de la musique catalane, vous apprendrez sans effort et vous familiariserez avec la musicalité de cette langue.

    Bon apprentissage!
    Adeu,
    Léa

  3. olivier litterst

    Vraiment déçu de cette méthode, où les dialogues sont long et cucul, le bouquin trop petit, aucune pédagogie, la grammaire est mal expliquée et vieillotte, on se croirait dans les années 80 du temps des magnétoscopes agaçants dans les salles supervisées par des enseignants aussi zélés qu’incompétents. Le livre est mal construit, et basé sur aucune stratégie ! C’est simple, dès la cinquième leçon, on s’ennuie !!
    La plupart des gens sont visuels, il faut leur expliquer les règles de grammaires avec des schémas, des flèches, des couleurs. Celle méthode est mal adaptée au besoin actuel, ils n’ont toujours rien compris !

  4. En grande partie d’accord avec ce qui est dit. J’ai moi-même testé la méthode pour le suédois et elle est vraiment très bien, mais à chaque fois, je craque aux alentours de la leçon 40… Pour ce qui est de la grammaire, certains livres sont bons, d’autres non… Ca dépend vraiment de la langue et de l’auteur. Pour l’anglais, j’avoue avoir été un peu rebuté lorsque que j’ai vu que « Will » y était décrit comme « le temps du futur » (meilleur moyen de l’utilise à toutes les sauces même quand inapproprié). Il y a beaucoup de choses tellement simplifiées qu’elles en deviennent fausses.
    L’avantage de cette méthode, outre le support audio, c’est quand on ne sait pas ou commencer, ou qu’on cherche une ligne de progression; là c’est vraiment bien !

  5. Lea-english

    Merci pour votre commentaire. Un autre avantage de la méthode Assimil est que de nombreuses langues sont disponibles. Il est difficile de trouver des ressources pour apprendre le suédois par exemple… Je préfère utiliser des méthodes papier (pour éviter d’être tout le temps sur un écran) mais il est malheureusement difficile de trouver quelque chose de vraiment bien.

    Je viens d’ajouter à cet article la vidéo que j’ai fait au sujet de la méthode Assimil.

    Good evening

  6. C’est juste ! J’ai d’ailleurs dû acheter mon livre de grammaire sur un site suédois, tout en suédois ! Ahah. Je partage votre avis sur le papier : personnellement, j’apprends beaucoup mieux et suis plus concentré qu’en travaillant sur un écran. Je sais bien que ça n’est pas l’endroit le plus approprié mais : pourquoi le norvégien plutôt que le suédois ? Quasi pile ou face ou vrai choix culturel ?

  7. Lea-english

    Je me suis promis de publier un jour un livre/une méthode pour apprendre l’anglais, j’espère que ce projet se réalisera d’ici 2 ou 3 ans 🙂

    J’ai vécu une année en Norvège, j’étais au pair. J’ai souvent voyagé en Suède et en Norvège pour des compétitions de course d’orientation (les deux pays sont très branchés sport nature).

    Et vous pourquoi le suédois ?

    Oui, je vous rejoins à 100%, le papier c’est vraiment mieux… Ca repose les yeux, ça aide à se concentrer… Quel dommage que rien de probant soit disponible!

  8. Une méthode serait la bienvenue ! D’autant plus que si elles sont nombreuses sur le marché, bon nombre d’entre elles ne sont pas plus efficaces que ça. Soit elles sont orientées globish, soit elles tombent dans des écueils courants (le fameux coup du « will = futur », par exemple !), soit elles sont peu enthousiasmantes…

    Quelle chance d’avoir été au pair en Norvège ! Ça fait des années que je me suis promis d’aller visiter la Suède (et éventuellement la Norvège).

    Pourquoi le suédois ? Eh bien en fait, il y eut une suédoise ! 😀
    Pas longtemps ceci dit, mais spontanémenent, je me suis intéressé à sa langue d’abord, puis à la culture, je me suis rendu compte qu’on ne savait presque rien d’eux, j’ai poussé le vice, et c’est resté !

    Un temps, j’ai d’ailleurs eu un blog ayant pour but de faire découvrir la langue (et de me faire apprendre par la même occasion).

    De bonnes notions d’anglais aident pas mal, pour les langues scandinaves, d’ailleurs !

  9. Lea-english

    Quelle bonne idée! Apprendre en enseignant aux autres et une des meilleurs façons pour progresser soit même ! La Suède est un pays magnifique et la Norvège également, si on est proche de la nature c’est une merveilleuse destination touristique ‘(justement il y a peu de touristes 😉

    J’espère que vous aurez l’occasion d’y aller un jour.

    En parler anglais aide à parler des langues scandinaves, certains mots on des racines communes et la grammaire ressemble à la grammaire anglaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Léa English

Mes réseaux sociaux

Mon test de langue offert

Version pdf à télécharger

En téléchargeant mon programme, vous serez inscrits à ma Newsletter dont vous pourrez vous désinscrire à tout moment.