Méthode d’apprentissage d’une langue | Les secrets de 5 polyglottes

Comment apprendre une langue ? Pour répondre à cette épineuse question, tournons-nous vers les meilleurs : les polyglottes. Certains parlent plus de 10 langues couramment. Comment font-ils ? Sont-ils plus doués que la plupart des gens ? Ont-ils un secret ? Découvrez leurs meilleures méthodes pour progresser en anglais, mais aussi en espagnol, allemand ou même chinois !

1. La méthode d’apprentissage d’une langue de Gabriel Wyner

Gabriel Wyner est l’auteur du livre Fluent Forever. Il parle 6 langues : allemand (C1), français (C1), russe (C1/B2), italien (B2), hongrois (B2) et japonais (B1).

Il conseille trois choses pour apprendre une nouvelle langue.

  • Commencer par apprendre la prononciation.
  • Ne pas traduire d’une langue à l’autre.
  • Utiliser la méthode du SRS (Spaced Repetition System = système de répétition espacé).

Apprendre la prononciation d’abord

Gabriel a appris la prononciation du français, l’allemand et l’italien avant de maîtriser ces langues… Car il est chanteur d’opéra. Au début, il déclamait en langues étrangères, sans comprendre ses paroles. Il a donc commencé à apprendre la prononciation, bien avant d’étudier le vocabulaire ou la grammaire.

Gabriel explique qu’en commençant ainsi, vos oreilles s’habitueront aux sons spécifiques de la langue dès le départ. Vous pourrez avoir un accent similaire au natif en faisant cela. De plus, vous reconnaitrez facilement les mots au cours de votre apprentissage, dans les contenus audios (discussions, podcasts, films, etc.)

Comment apprendre une nouvelle langue ? En se concentrant sur la prononciation dès les premières semaines. Vous augmenterez ainsi très rapidement votre acquisition de vocabulaire et grammaire.

Passez à l’action : découvrez mes conseils pour travailler sa prononciation anglaise.

Ne pas traduire depuis sa langue maternelle

Sa deuxième astuce consiste à ne pas traduire. Il a participé à un programme d’immersion en allemand au cours duquel il a fait de rapides progrès, sans jamais traduire en anglais. Selon lui, utiliser sa langue maternelle rend l’apprentissage beaucoup plus dur, plus long à mémoriser et plus ennuyeux.

Plutôt que de traduire, privilégiez les images pour apprendre les mots simples. Utilisez ensuite ce vocabulaire pour apprendre des notions plus abstraites et la grammaire. Vous pouvez vous entrainer à penser dans votre target language (= langue cible) dès le premier jour. Cela vous permettra de progresser rapidement et de mieux vous souvenir de ce que vous apprenez.

Passez à l’action : découvrez mes conseils pour penser en anglais.

Utiliser le système de répétition espacé

Qu’est-ce que le SRS ?

Se lancer dans des cours d’anglais sans savoir comment apprendre une langue, c’est risquer de perdre du temps et se décourager. Pourquoi ? Car à l’école, en France, on nous enseigne des techniques de révision contre-productives. Par exemple : lire en boucle une liste de vocabulaire… Pour l’oublier juste après le contrôle. Pourtant, des méthodes d’apprentissage bien plus efficaces existent.

Par exemple, le Spaced Repetition Systems, recommandé par Gabriel. Le SRS consiste à réviser ce que l’on apprend jusqu’à l’avoir totalement intégré, en espaçant progressivement les séances d’apprentissage. Chaque fois que vous apprenez quelque chose de nouveau, il faut vous tester à plusieurs reprises pour valider l’acquis. Ainsi, vous retenez durablement le vocabulaire étranger.

Comment apprendre une langue avec le SRS ?

Le SRS est une des méthodes les plus efficaces pour retenir une nouvelle information. Cette technique est utilisée dans de nombreuses applications, comme Quizlet, Anki et Mosalingua. L’appli vous proposera les nouveaux mots sous forme de flashcards plusieurs fois, jusqu’à ce que vous ayez validé que vous l’avez mémorisé.

Pour réviser seul, suivez les étapes suivantes.

  • Créez des flash cards des mots à retenir.
  • Révisez une première fois, puis 3 jours plus tard, puis 6, puis 12, etc. Espacez de plus en plus la relecture du vocabulaire.
  • Lorsque vous avez bon systématiquement, posez la carte dans une pile « retenue ». Relisez cette pile de temps en temps pour vérifier votre apprentissage sur le long terme et ancrer le mot dans votre mémoire.
  • Si vous jugez que vous avez oublié le mot, remettez-le dans la pile « à apprendre » pour vous rafraichir la mémoire.
  • Ajoutez régulièrement du nouveau vocabulaire anglais.

Le SRS fonctionne ainsi : vous révisez un mot juste avant de l’oublier. Vous retiendrez bien plus de vocabulaire en beaucoup moins de temps.

Passez à l’action : découvrez mes conseils pour retenir durablement le vocabulaire anglais.

2. Steve Kaufman nous dévoile comment apprendre une langue

Steve Kaufman, co fondateur de LingQ, parle 20 langues. Il a étudié le français pendant 10 ans à l’école… Pourtant, il pouvait à peine le parler. Il a alors réalisé que les méthodes traditionnelles ne fonctionnaient pas. Il a donc développé sa méthode. À 75 ans il est loin de s’arrêter et apprend actuellement le persan, en plus de maintenir les langues qu’il parle déjà. Incroyable non ? Mais quels sont ses secrets ?

Apprendre une langue à partir de ce qui vous intéresse

Comment apprendre une langue, si cela vous ennuie ? Je vous garantis que vous manquerez constamment vos séances de révision. L’élément essentiel pour progresser rapidement en anglais est donc d’être motivé !

Pour cela :

  • trouvez un but, un objectif pour lequel vous avez besoin de parler couramment cette nouvelle langue ;
  • utilisez du contenu qui vous intéresse et vous passionne : articles, histoires, vidéos, séries, films, audios, romans, podcasts, etc.).

Si les possibilités offertes par une langue étrangère (voyage, contenus, amis, etc.) vous intéressent, vous serez motivé et impliqué.

S’exposer à beaucoup d’anglais

Pour apprendre du vocabulaire, il faut vous exposer le plus possible à la langue étrangère. Vous avez appris votre langue maternelle en l’entendant tout le temps, dans de nombreuses situations. Faites-en de même pour apprendre une langue étrangère.

  • Écoutez et lisez le plus de contenu possible !
  • Pratiquez régulièrement, avec votre entourage, un partenaire linguistique ou votre chat.
  • Si possible, voyagez à l’étranger pour vous immerger dans la langue à apprendre (mais ce n’est pas indispensable, loin de là !).

Passez à l’action : découvrez une sélection de ressources par niveau pour améliorer votre anglais en ligne.

3. La pratique est la clé de l’apprentissage d’après Benny Lewis

Benny Lewis est l’auteur du livre Fluent in 3 months. Il parle plus de 8 langues couramment. Ce polyglotte a passé 6 mois en Espagne à étudier l’espagnol, sans progresser. Il a vraiment commencé à s’améliorer en utilisant l’espagnol et en essayant de parler.

Depuis, son approche est la suivante : parler dès le premier jour. Il n’a pas peur des erreurs, il ne cherche pas à comprendre les règles de grammaire. Il ose se lancer dès les premiers jours d’apprentissage.

Speak from day one. Selon lui, parler est la composante majeure pour maîtriser une langue étrangère. Communiquer est le but à atteindre lorsqu’on apprend l’anglais : c’est pourquoi il ne faut pas attendre des années avant de s’exprimer. Lancez-vous !

Ce conseil est mon préféré : je suis moi-même persuadée que le secret d’un apprentissage réussi est de parler le plus tôt possible, même avec des fautes.

4. Les méthodes de Lydia Machova pour maîtriser une nouvelle langue étrangère

5 étapes de l’apprentissage d’une langue

Lydia Machova parle 7 langues étrangères sans n’avoir jamais vécu à l’étranger. Selon elle, tout le monde peut parler couramment l’anglais, le chinois ou l’espagnol, à condition de savoir comment apprendre une langue. Elle est interprète, coach en langue et organise le Polyglot Gathering. Grâce à cet événement, elle a rencontré des centaines de polyglottes à travers le monde.

Ses conseils sont issus de son expérience et ses nombreux échanges. Pour progresser rapidement dans une langue étrangère, elle recommande de :

  • s’organiser et trouver une méthode (elle choisit des méthodes qui lui permettent de parler après 6 mois et être bilingue en un an) ;
  • prendre du plaisir, s’amuser, faire de l’apprentissage un bon moment ;
  • miser sur la régularité : 30 minutes tous les jours est mieux qu’1 h 30 deux fois par semaine (Lydia n’étudie pas plus d’une heure à chaque fois) ;
  • s’exposer à la langue le plus possible (musique, film, livre, audio, etc.) et pratiquer.

Passez à l’action : découvrez un article dans lequel je détaille les 5 étapes pour progresser rapidement en anglais.

La Gold List Method pour retenir du vocabulaire étranger

Sur son site, Lydia parle également de la Gold List Method, méthode « inventée » par David James. Le principe ?

  • Notez 20 mots de la langue cible et leur traduction dans un cahier.
  • Lisez cette liste de vocabulaire à voix haute, sans chercher à apprendre par cœur.
  • Le 2e jour, notez 20 autres mots et lisez-les, sans réviser votre leçon de la veille.
  • Continuez pendant 2 semaines.
  • Revenez enfin à la première liste, pour voir ce que vous avez retenu. Vous aurez mémorisé en moyenne 30 % des expressions notées ! Elles seront stockées dans la mémoire long terme.
  • Copiez les phrases non mémorisées à côté de la liste du premier jour. Lisez-les à voix haute… Et reprenez le processus, en notant chaque jour seulement les mots oubliés.
  • Continuez, par périodes de 2 semaines, jusqu’à avoir retenu l’ensemble des mots (normalement, 4 itérations).

5. La loi de Pareto, au cœur de toute méthode d’apprentissage d’une langue, d’après Lucas Bighetti et Jan Van Der Aa

La loi de Pareto pour apprendre une langue rapidement

Quand on débute, on se demande bien comment apprendre une langue. Il y a tellement à retenir ! Lucas Bighetti (15 langues à son actif !) et Jan van der Aa (8 langues) conseillent de maîtriser en priorité les 500 mots les plus courants de la langue cible. Ainsi, vous pourrez communiquer rapidement.

Cette approche est similaire aux principes de la loi de Pareto (ou loi du 20/80), selon laquelle 20 % de nos efforts apportent 80 % des bénéfices.

Pour l’apprentissage c’est exactement pareil :

  • 20 % des temps anglais sont utilisés dans 80 % des cas ;
  • 20 % du vocabulaire est utilisé 80 % du temps ;
  • etc.

Connaître cette loi et l’appliquer dans votre apprentissage vous fera gagner un temps fou !

Passez à l’action : commencez par apprendre les bases en anglais… Et c’est tout.

Appliquer la méthode 80/20 au vocabulaire anglais

Il existe plus d’un million de mots en anglais… Pourtant, en apprenant 2 500 à 3 000 mots (on parle de core vocabulary), vous serez à même de comprendre 90 % de l’utilisation de l’anglais à l’oral. Les 10 % restants, vous pourrez certainement les deviner grâce au contexte ou en posant des questions.

  • Avec 3 000 mots, vous devriez pouvoir atteindre un niveau A2 environ.
  • Avec 5 000 mots, vous aurez un niveau proche B2.
  • Pour atteindre un niveau avancé, il vous faudra maîtriser entre 7 000 à 10 000 mots.

Voici une image pour vous donner une idée du type de mots que vous aurez à apprendre dans chaque tranche de vocabulaire.

Les mots prioritaires pour apprendre l'anglais

Bonus : l’exemple de la polyglotte Léa Vercellotti (moi-même 😉 )

Je parle moi-même 5 langues à différents niveaux : français langue maternelle, anglais C2, espagnol C2, norvégien B2, allemand B1 et chinois A1. J’enseigne et coache en anglais depuis 2007 !

Je voudrais donc compléter les conseils des polyglottes avec un élément essentiel.

Toutes ces méthodes d’apprentissage d’une langue fonctionnent, que ce soit la première langue étrangère apprise ou non. Mais… Tous ces conseils ne fonctionneront pas si vous n’avez pas le bon mindset.

À mon sens, la plus grosse différence entre des polyglottes qui parlent 5, 10 ou 20 langues et une personne ayant du mal à en apprendre une seule est souvent dans l’état d’esprit. Si vous avez du mal à progresser en anglais, cela peut être un problème de méthode ou d’organisation… Mais aussi, et surtout, de mindset.

Vouloir à tout pris remplir un verre avec de l’eau (votre apprentissage) alors qu’il a des trous (vos peurs, blocages et croyances limitantes) est contre-productif.

Vous vous répétez à longueur de journée ces phrases ?

  • Je n’ai pas le don des langues ;
  • j’ai fait 7 ans d’anglais mais je ne peux pas tenir une conversation ;
  • les verbes irréguliers / phrasal verbs c’est galère ;
  • je confonds toujours la différence entre le present perfect et le prétérit ;
  • je n’ai pas le temps ;
  • je suis mauvais en anglais ;
  • etc.

Alors, commencez par travailler sur vos croyances limitantes, vos blocages et vos pensées négatives ! C’est ensuite seulement que vous pourrez chercher comment apprendre une langue.

Passez à l’action : retrouvez la motivation à apprendre l’anglais.

Comment apprendre une langue ? Le résumé des meilleurs conseils de polyglottes

Voilà in a nutshell les meilleurs éléments d’une méthode d’apprentissage d’une langue.

  • Parler dès le premier jour d’apprentissage et pratiquer le plus possible.
  • S’amuser, prendre du plaisir à apprendre, choisir du contenu en fonction de vos intérêts.
  • Miser sur la prononciation d’abord.
  • Commencer par apprendre les mots les plus courants.
  • Réviser régulièrement, mais pas trop d’un coup.
  • Utiliser la répétition espacée (SRS).
  • Travailler sur ses blocages et croyances limitantes pour révéler son plein potentiel !

Vous savez maintenant comment apprendre une langue ! Quel conseil vous inspire le plus ? Dites-moi tout dans les commentaires. Pour passer à l’action directement, commencez par revoir les bases en anglais (façon loi de Pareto !).

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Léa English

Mes réseaux sociaux

Mon test de langue offert

Version pdf à télécharger

En téléchargeant mon programme, vous serez inscrits à ma Newsletter dont vous pourrez vous désinscrire à tout moment.